Décès de Monsieur François PAQUOT (Rhéto 1942)

Capture d’écran 2018-04-20 à 07.59.46.pngLa famille annonce le décès de Monsieur François PAQUOT, veuf de Madame François van LEDE, né à Plombières le 20 octobre 1925 et décédé à Hermalle-sous-Argenteau le 18 avril 2018,

La famille recevra les visites les jeudi et vendredi de 15 à 19 heures.

Le service religieux aura lieu le samedi 21 avril 2018 à 11 heures en l’église Notre-Dame de l’Assomption à Plombières.

Il sera suivi de l’inhumation dans le caveau familial.

La famille recevra les condoléances à l’église à partir de 10 heures 30.  

Faire-part.

Déjà beaucoup d’anciens inscrits pour la Fête du 21 avril

Regroupés par année de sortie:

1947 : Dieudonné Coenegrachts

1953 : Paul Tombeur

1954 : Robert Bottin, Mme Floriane De Froidmont, Fernand Colin, Mme Jeannic Fraikin

1958 : Alphonse Korvorst, Joseph Baltus, José Hogge, Marcel Lacroix, Michel Wislet, Bernard Troquet, Lucien Neyken, Emile Leclipteur, Joseph Adam, Alberte Troquet

1961 : Jean Mordant

1963 : François Lavallée, Joseph Deborre

1964 : Gilles Schuurmans, Patrick Lovens, Marcel Jeukens, Jean Lambrichts, Joseph Vanderweckene, Marc Stainier, Georges Conrardy

1967 : Jean-Michel Pelsser, Luc Grégoire, Jacques Wagelmans, Paul Lamaye, Georges Cransveld

1968 : Mme Freddy Demollin, Jean-Louis Xhonneux, René Hick, Jean-Pierre Callens, Charlie Angé, Armand Mafit, Jean-Nicolas Philippart, Jacques Dupont, Jackie Pinckers, Ghislain Richard, Roger Dodémont, Jean-Paul Tshiananga Mukanya

1969 : Francis Creusen

1973 : Alain Dethise, Christian Spits

1974 : Léon Beuken, Joseph Beuken, Christian Boulle, Ghislain Levaux, Guy Herzet

1976 : Paul Balthasart, Francis Maréchal

1978 : Dominique Lehane

1989 : Pierre Kariger

1991 : Christine Lejeune

1993 : Dominique Agnessen, Pascale Massin, Catherine Louis, Frédéric Baguette, Marie Pierret-Spits, Jean-Paul Paggen, Philippe Geron, Martine Vervier

2008 : Julien Schittecatte, Margaux Farnir, Alexandre Tromme, Julien Denoël

Et les professeurs : Marie-Jeanne Broers, Paulette Schynts, Véronique Dessart, Henri Swinnen, José Magnée, Claude Grondal, Etienne van den Peereboom.

Plus les inscriptions de dernière minute et ceux qui viendront à la messe, la séance académique ou l’apéritif sans participer au repas.

Décès de Madame Anna DEVOITILLE, veuve de Monsieur Edouard VILOUR

Capture d’écran 2018-04-18 à 12.20.32.pngLa famille annonce le décès de Madame Anna DEVOITILLE, veuve de Monsieur Edouard VILOUR, née à Barchon le 22 décembre 1931 et décédée le 15 avril 2018 à Blegny.

Madame VILOUR est la grand-mère de Pauline (Rhéto 2004), Antoine (Rhéto 2007) et Elisa FRERE (Rhéto 2012).

La liturgie des funérailles, suivie de l’inhumation au cimetière de Lorette à Visé, sera célébrée en la Collégiale de Visé le jeudi 19 avril 2018 à 10h

Nouveau titre de Christian Spits, ancien du Collège

spits.jpg

« Juste pour aller voir », c’est le nouveau titre de Christian Spits chez l’Imagitateur.
« Avec cet ouvrage, revisite du titre “Dure la Vie” aujourd’hui épuisé, Christian Spits a désiré rendre hommage à Lucien Varalta, son “frère ès vagabondages en tout genre” qui, trop tôt, a pris la route pour le voyage absolu… » Lire plus sur « https://www.publier-un-livre.com/fr/catalogue-one/726-juste-pour-aller-voir ».
– avec Luciano Varalta.

Jean-Pierre Lensen (Rhéto 1971) quitte le « Musée régional » de Visé

Capture d’écran 2018-04-06 à 08.00.22.png

L’heure de la retraite a sonné et il en est sans doute le plus étonné ! Connaissez-vous M. Jean-Pierre Lensen ? Cet historien passionné, épris de son terroir, un peu farfelu par moments, souvent en retard, parfois ronchon, mais toujours bienveillant et serviable ?
Cette année encore, et ce depuis 1986, depuis des décennies, il arpente inlassablement les routes de la Basse-Meuse, avide de connaissances et de découvertes. Infatigablement, il s’est donné corps et âme à la défense du patrimoine visétois, sous toutes ses formes, matérielles et immatérielles.
Il n’est pas facile de résumer une carrière en quelques mots mais essayons quand même ! En 1976, il termine sa licence en Histoire de l’art et archéologie. En 1981, il devient secrétaire multitâche de la Société Royale Archéo-Historique de Visé dont il permettra la relance. En 1983, il devient chef de bureau à la ville de Visé. En 1993, il devient conservateur du Musée Régional d’archéologie et d’histoire de Visé. Un musée dans lequel il s’est donné pour mission de conserver et transmettre la mémoire de la cité de l’oie, son martyre de 1914, ses traditions, son histoire, ses artistes, ses rues, son savoir-faire, ses entreprises…
Archéologue, historien de l’art, auteur de nombreux ouvrages (+ de 160 !), spécialiste de la Grande Guerre, conférencier de la Province de Liège, guide, organisateur infatigable d’activités pour la SRAHV (+ de 1450 depuis 1981 !), il s’est également impliqué au niveau national, en tant qu’administrateur à MSW (Musées et Société en Wallonie), ou au Conseil d’Ethnologie de la fédération Wallonie-Bruxelles… pour ne citer qu’eux.
Aujourd’hui, il est temps pour nous de vous remercier pour tout ce que vous avez accompli pendant ces 35 ans de carrière : pour la préservation et la transmission de l’histoire et du patrimoine de Visé et sa région… et plus que tout, pour votre remarquable travail de passeur de mémoire… !
MERCI.
Au revoir monsieur le conservateur ! Profitez bien de votre retraite !
(Et à bientôt !)
Cl. dans VISE MAGAZINE du 27 mars 2018.

Décès de Madame Marie VILOUR, veuve de Monsieur Joseph LAGASSE

La famille annonce le décès de Madame Marie VILOUR, veuve de Monsieur Joseph LAGASSE, née à Visé le 30 janvier 1930 et décédée le 2 avril 2018 à Hermalle-sous-Argenteau.

Madame LAGASSE est la grand-mère de Marie (Rhéto 2007) et Benoît (Rhéto 2009).

La liturgie des funérailles, suivie de l’inhumation au cimetière de Lorette à Visé, sera célébrée en la Collégiale de Visé le jeudi 5 avril 2018 à 14 heures.

 

Marc Wagelmans (Rhéto 1966), un gestionnaire passionné

Capture d’écran 2018-04-01 à 10.18.17.png

À Visé, la librairie-papeterie Wagelmans est une institution incontournable. Installée depuis 1910 avenue du Pont, elle en est aujourd’hui à sa quatrième génération. Rencontre avec Marc Wagelmans, passionné de gestion…

Avec quelque 500 mètres carrés installés en plein centre de Visé, avenue du Pont, la librairie-papeterie Wagelmans est emblématique de la Cité de l’Oie.

Et pour cause, puisqu’elle a été créée en 1910 par Simon Wagelmans et son épouse Chantal Cerfontaine. Marc Capture d’écran 2018-04-01 à 10.23.15.pngWagelmans représente la troisième génération. Agé de 70 ans, il travaille désormais avec ses deux fils, Marcel et Brice. Il raconte : « En fait, je n’ai pas le moindre souvenir de mes grands-parents paternels. Et pour cause, mon grand-père est décédé en 1933, alors que mon père n’avait que quatorze ans. Et ma grand-mère est morte l’année suivante. Mon père, qui était le plus jeune des trois frères Wagelmans – l’aîné est devenu prêtre, et le deuxième a créé une imprimerie – a donc repris le magasin familial à l’âge de 15 ans ! » Un magasin qui n’était pas du tout semblable à ce qu’il est aujourd’hui. D’abord, il faut préciser que la première papeterie, où Simon Wagelmans vendait aussi et réparait des chaussures, tout en vendant… des cigarillos, avait été détruite en 1914 lors de l’invasion de la Belgique par les Allemands. Ensuite, après la guerre, l’avenue du Pont a été déplacée et remodelée.

Pendant la durée des travaux, le magasin, qui s’appelait La bonne presse, s’est installé sur la Grand’Place, l’actuelle place Reine-Astrid. Puis il a retrouvé l’avenue du Pont.

AVEC SES DEUX FILS

Marc Wagelmans : « Mon père, Albert Wagelmans, a développé le magasin en compagnie de ma mère, Germaine Swennen. Il a même créé une imprimerie dans cette maison, et il est aussi à la base de la création de Visé-Magazine. En 1973, la surface du magasin a été carrément doublée avec l’achat de la maison voisine. Personnellement, j’ai fait des études de sciences économiques, puis de gestion, à l’Université catholique de Louvain. Après mes études, j’ai travaillé pendant cinq ans à l’imprimerie familiale qui, entre-temps, avait déménagé un peu plus loin. Et puis, en 1979, j’ai rejoint mes parents au magasin.» Cela fait donc près de 40 ans que Marc Wagelmans s’est impliqué dans la librairie-papeterie familiale. « Mon père est décédé en 1983, à l’âge de 64 ans. Ma mère, elle, a continué à travailler au magasin pendant de nombreuses années. Elle est décédée en 2010. Aujourd’hui, j’ai passé l’âge de la retraite, mais je travaille toujours. Désormais avec mes deux fils, Marcel et Brice. Mais je ne les y ai jamais poussés : s’ils veulent poursuivre l’entreprise, ce sera à eux de le décider. Personnellement, ce qui me motive, c’est la gestion, faire tourner une société. Ici, par exemple, nous avons une équipe de 6 à 7 personnes. Avec la nécessaire présence de trois personnes au moins dans le magasin. » Marc Wagelmans a longtemps été le président des commerçants visétois et, à l’âge de 70 ans, il est toujours aussi actif, y compris sur Facebook : « Je ne peux pas m’empêcher de donner mon avis », conclut-il en souriant. 

CHARLES LEDENT dans 7DIMANCHE (Liège) du 1er avril 2018.

Le prochain numéro de l’Union est à l’imprimerie

SnipImage.JPG

SOMMAIRE

Programme de la Journée des Anciens du 21 avril 2018

Liste des Rhétoriciens sortis il y a 50 et 60  ans

 

Lettre d’invitation aux Rhéto 1957-1958

Avis de décès de M. 1ère Scientifiques et de Mme Rhétorique de 1958

Liste des Rhétoriciens sortis il y a 10 et 25 ans

 

Convocation à l’Assemblée générale de l’A.S.B.L. « Amicale des Anciens de Saint-Hadelin »

Il y a 50 ans, la Rhéto et 1ère Scientifique 1966-1967

Jean-Marie Ghuysen, un ancien de Saint-Hadelin à la une de l’exposition : « Quand j’aurai 20 ans en 2030 » par H. Swinnen

Le Casino-Nouveau nous accueille par F. Creusen

Louis Smeets et Dieudonné Coenegrachts ont fêté leurs 90 ans

Saint Nicolas 67—l’article paru dans l’Union à l’époque

Christian Spits nous propose un nouveau livre par F.Creusen

Dans la grande famille des anciens et des amis de Saint-Hadelin